Trop de trous à Hardinghen en 1737

Des trous faits pour chercher du charbon…

Délibération du 14/04/1737 (AD Dainville, 4E102/82, ROY, notaire à Marquise)

Le 14/04/1737, issue des vêpres de la paroisse d’Hardinghen gouvernement de Boulogne, en conséquence des publications faites aux messes de l’église dudit lieu et après que les habitants ont été appelés au son de la cloche, pour s’assembler et délibérer entre eux au sujet de l’entreprise qui se fait sur les terres appartenant à la communauté dudit Hardinghen par quelques particuliers qui s’immiscent d’ouvrir et faire des trous sur lesdites terres communes, ce qui causera à la suite un préjudice considérable auxdits habitants s’ils n’empêchent une telle entreprise…

… Se sont trouvés à l’assemblée Pierre HOT, Pierre MAGNIER, Claude DOUAILLE, Pierre LAMARE, Sébastien SORIAUX, Jean RINGOT, Jean Baptiste DEFERT, Jean Baptiste LAMARE, Louis DACHICOURT, Noel POURCHEAUX, Jean BERNARD, Louis  DEFERT, Jean SEGARD, Charles LEROY, Guillaume DUMONT, Louis ROUSSEAU, Nicolas SEGARD, Louis HENON, Louis FONTAINE, Pierre RICHIR, Jean PLE, Jean Charles DEFERT, Jean Baptiste MICHAUX, Marc ROUSSEL, Pierre MOREAU, Antoine BERTREND, Claude PECQUEUX, François LAMARE, Jean Jacques MAL, Antoine SAUTY, François SUPLIE et Jean LEMATTRE tous habitants de ladite paroisse…

… Lesquels ayant entre eux considérés les torts préjudices dommages et intérêts que la communauté pourrait souffrir  s’ils n’empêchaient les entreprises susdites, ils constituent pour leur procureur général et spécial la personne de Pierre LAMARE, l’un desdits habitants, auquel ils donnent pouvoir… de former telles demandes et conclusions qu’il conviendra contre ceux qui entreprennent sur leurs communes et y creusent, pour cet effet les attaquer en justice… le tout faire et agir pour le plus grand avantage de la communauté et la conservation de ladite commune.

1 commentaire

Classé dans Actes intéressants

Une réponse à “Trop de trous à Hardinghen en 1737

  1. Pingback: Trop de trous à Hardinghen en 1737 | G&e...