Faiseur de watte, ou wattier

Watte: c’est la ouate?

Gros de St Omer, convention 67 du 01/04/1739 (4E5/902)

Ignace STONQUART « faiseur de watte » demt en cette ville d’une part.

Jacques FAUCON huissier du baillage de cette dite ville d’autre part.

Convention au sujet de la fabrique de ouate qu’ils prétendent faire en société pendant trois années consécutives… tant en gain qu’à la perte.

Et comme ledit FAUCON ne sait point le métier de wattier, icelui STONCQUART l’apprendra et mettra au fait dudit métier ci devant, pendant lequel temps desdits trois ans, ledit FAUCON ne pourra abandonner ledit STOCQUART.

Et au cas arrivant qu’il le quitte avant lesdites trois années finies, en ce cas, il sera obligé de donner et payer audit STONCQUART six louis d’or neuf de 24 livres pièce, aussitôt qu’il viendra à le quitter.

Ne pourra aussi ledit FAUCON montrer pendant lesdits trois ans ni apprendre aucune personne à faire la ouate à peine de six pareils louis.

Et au cas qu’il vienne à apprendre quelqu’un, il sera exécutable dans l’un des cas ci devant parlé.

Et comme ledit FAUCON a fait des avancements tant pour le métier eue pour avoir des marchandises pour pouvoir faire la ouate, il tirera ses avancements qu’il aura fait dans la première année, au moyen de quoi tout se partagera moitié par moitié, ou en cas de perte ce sera la même chose.

Ledit STONCQUART pourra rompre la société ci devant parlée quand bon lui semblera en remboursant la moitié des avancements que ledit FAUCON aura faits.

2 Commentaires

Classé dans métiers peu courants