Une dîme abusive en 1687 ?


Le curé voulait récupérer un peu d’argent ?

 

Novales : dimes que les curés levaient sur les novales, terres nouvellement défrichées.

 

Déclaration 562/493 du 04/10/1687 (AD Dainville, Thouin, notaire à Ardres, 4E14/31)

François MARQUILLY laboureur demt à Nielles déclare que depuis deux ans le sieur curé dudit Nielles a dimé comme « nouvalle » sur des dépouilles qui ont été recueillies sur six quarterons de terres situées audit Nielles.au bout de sa cours.

Néanmoins icelles terres ne sont point « novalles », tout au contraire et il a une parfaite connaissance que depuis environ 30 ans elles ont toujours été à labours selon leur sol, sauf cinq ou six années qu’elles ont été en friche, précédant les deux dernières dépouilles y compris celles de l’année présente.

Item Jacques DELOBEL laboureur audit Nielles déclare que ledit Sr curé de Nielles a dimé pendant les trois dernières récoltes, y compris celles de l’année présente sur les trois mesures de terres à lui appartenant situées au devant de sa maison comme novalles quoique de temps immémorial icelles terres aient toujours été à labour.

Item Jean LESIGNE DIT LACROIX fermier du Sr de la Cressonnière, déclare que ledit Sr curé de Nielles a dimé aux trois dernières récoltes sur une pièce de deux mesures de terre appartenant audit Sr de la Cressonnière situé au devant de la ba…(reliure) du château de la Cressonnière comme novalles quoiqu’elles ne le sont pas, ayant bonne et parfaite connaissance qu’elles ont toujours été à usage de labour.

Item Louis RIGOLLET laboureur demt audit lieu déclare que ledit Sr curé de Nielles a dimé comme novalles sur une pièce de sept mesures de terres listant au vivier de Nielles qu’il a labouré toujours comme fermier de madame de la Garenne de St Just depuis quinze ou seize ans et qu’il a connaissance n’être point novalles, lequel Sr curé n’a commencé de dimer que depuis trois ans, plus que ledit Sr curé a aussi dimé aux deux dernières récoltes sur une pièce de quatre mesures de terres appelée le courtil Rigoulet situé audit Nielles aussi comme novalles quoique ladite pièce de terre a toujours été à usage de labour de temps immémorial.

Item Pierre JOLY laboureur demt audit Nielles déclare que ledit Sr curé a dimé pendant les trois années dernières sur quatre mesures de terres qu’il tient à louage de monsieur (DESCLINVILLIER ?).

Item Jean FLEURY déclare que ledit Sr curé a dimé sur cinq mesures et demi quarteron de terres à usage de labour situé audit Nielles au devant de sa maison qu’il tient en louage du Sr Jacques LEFEBVRE et du Sr procureur du roi de cette ville depuis trois ans comme novalles quoiqu’elles ne sont pas novalles.

Item Jean HONVAULT fermier de la ferme de la mothe audit Nielles, déclare que ledit Sr curé a dimé pendant les deux dernières récoltes sur six mesures de terres dépendant de ladite ferme comme novalles quoiqu’elles ne sont pas novalles, ayant parfaite connaissance qu’elles ont toujours été à usage de labour.

Item Pierre MONCLER laboureur audit lieu déclare que ledit sieur curé a dimé aux deux dernières récoltes sur six mesures de terres à lui appartenant situées audit Nielles le long du parcq comme novalles quoique cependant le dimeur du seigneur dudit Nielles l’ait dimé auparavant.

Item Jean PELLERIN fermier du château dudit Nielles déclare que ledit curé de Nielles a dimé à la dernière récolte à la ferme sur quatre mesures de terres dépendant dudit château proche les pâtures d’icelui château comme novalles.

Item Pierre LEMAIRE laboureur demt audit Nielles déclare que ledit Sr curé de Nielles a dimé sur les dépouilles qui ont été recueillies pendant les trois dernières années sur une pièce de trois mesures de terres à lui appartenant proche le chemin de Vernandicque comme novalles, quoiqu’il ait parfaite connaissance qu’elles ne sont point novalles, ayant toujours à usage de labour.

Item Louis QUESTELARD demt audit Nielles déclare que le Sr curé de Nielles a dimé sur deux mesures de terres tient en louage du Sr POLLART sises audit Nielles sur la dernière dépouille quoiqu’elles ne soient pas novalles, qu’icelui a dit toujours avoir labouré.

Item Georges DE (HANNE ?) marguillier en charge de l’église dudit Nielles, déclare que ledit sieur curé de Nielles a dimé sur les deux dernières récoltes de deux mesures de terres à lui appartenant situées au Rossignol comme novalles, quoiqu’elles ne le sont pas, et qu’elles ont toujours été à usage de labour.

Item le sr Pierre CRESTIEN demt audit Nielles âgé d’environ 60 ans, Jérôme DE CAMPAGNE aussi demt audit Nielles âgé de 63 ans, Nicolas HAUTEFEUILLE âgé de 76 ans demt audit Nielles, déclarent qu’ils ont été présents à la passation et lecture des présentes et déclarent l’avoir bien ouï et entendu… jurent qu’ils sont natifs dudit Nielles et qu’ils y ont toujours demeuré, que les terres mentionnées en ces présentes n’ont jamais été et ne sont nouvalles, ayant toujours été à usage de labour, comme aussi que dans toute l’étendue du dimage dudit Nielles, il n’y a aucune terre nouvalle, sauf les allées du château de la Cressonnière qui ont été labourées depuis environ cinq ou six ans.

De ces affirmations, avons octroyé acte à damoiselle Marie HEDDE veuve du Sr de ST JUST, faisant la recette de la terre et seigneurie de Nielles et Lostebarne

2 Commentaires

Classé dans religion

2 réponses à “Une dîme abusive en 1687 ?

  1. Pingback: Une dîme abusive en 1687 ? | Gén&e...

  2. jmg013

    Encore un aperçu intéressant sur la vie d’autrefois !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s