Mauvais traitement à apprenti en 1708

Faiseur de peine, surement faiseur de peignes : voir Métier : faiseur « depine ».

Gros de St Omer, accord 15 du 02/11/1708 (4E5/646)

Pierre François VANDEWALLE maitre faiseur de « peinnes » et Antoine BOUCHADANT couvreur demt lesdites parties en cette ville.

Par acte du 18 octobre dernier, ledit BOUCHADANT a mis es mains dudit VANDEWALLE son fils Jean BOUCHADANT pour un an selon les conditions y reprises.

C’est pourquoi ledit BOUCHADANT père est inquiété de la part de Michel LEGRIS Mre « faiseur de peine » dans cette ville entre les mains duquel son dit fils était ci devant et a sorti à raison des mauvais traitements qu’il avait reçu dudit LEGRIS.

Il y a instance mue à l’échevinage de cette ville…Ledit VANDEWALLE promet de prendre fait et cause dudit BOUCHADANT et de l’indemniser et garantir de tous frais à encourir ci après, et non de ceux encourus jusqu’à ce jour.

Bien entendu que ledit BEAUCHANT (sic) père enverra son dit fils travailler chez ledit VANDEWALLE pendant ladite instance et continuera en cas de gain de cause.

1 commentaire

Classé dans apprentissages

Une réponse à “Mauvais traitement à apprenti en 1708

  1. Pingback: Mauvais traitement à apprenti en 1708 | ...