Des enfants indignes ?

Gros de St Omer, testament 5 du 22/11/1689 (4E5/528)

Damoiselle Martine BACELET veuve du Sr Jacques SAGOT et damoiselle Françoise BACELET fille libre demt en cette ville…

Considérant la fragilité de la vie humaine, qu’il n’y a rien de plus certain que la mort, et incertain que l’heure d’icelle, ne voulant mourir intestat et pourvoir au salut de leurs âmes, elles font leur testament mutuel en la forme et manière suivante…

Elles rendent leur âme à dieu notre père créateur, lui demandant pardon de tous leurs cœurs des péchés infinis qu’elles ont commis, afin qu’à la sortie de leurs corps par les mérites de la passion, elles fussent dignes de la béatitude éternelle, les recommandant es prières et intercessions de la glorieuse vierge Marie, de leurs patrons, de leur ange tutélaire et de toute la cour céleste…

… laissant leurs corps à la terre pour être inhumées dans l’église de St Sépulcre leur paroisse en la chapelle de Notre Dame du pillier, ordonnant leurs services solennels y être dits et célébrés leurs corps présents si faire se peut, selon, qu’à leur état et condition appartient…

Quand à tous leurs biens qu’elles délaisseront, tant meubles qu’immeubles, lettres par rentes, obligations, cédules, dettes actives et généralement tous autres biens de quelle nature ils peuvent être… ils les laissent pour en jouir par le dernier vivant d’elles, pour après le trépas de la dernière mourante retourner aux enfants de ladite damoiselle Martine BACELET…

… qui déclare avoir fait ce testament à raison du mauvais comportement de ses enfants qui journellement vendent leurs biens et disposent de l’argent en provenant à leurs divertissements et plaisir sans avoir aucun égard pour leur mère qui est au lit malade depuis plusieurs mois, « tellement accablé quil samble qu’elle n’en poudrat relever »…

Bien entendu que lesdites testatrices ne seront obligées à aucun compte… inventaire… et de donner caution pour être trop assurées de la fidélité sincérité et bonne conduite l’une de l’autre.

Fait en présence de Me Ignace BERQUEN prêtre escottier de la cathédrale de St Omer et Jacques BRUNET demt en cette ville…

 

1 commentaire

Classé dans Actes intéressants

Une réponse à “Des enfants indignes ?

  1. Pingback: Des enfants indignes ? | Généalog...