Les « enemys francois » en 1674


St Omer deviendra français quatre ans plus tard (1678, traité de Nimègue)

Rente 103 du 08/11/1674 (Gros de St Omer, 4E5/431)

Robert DUVEILLIER tenant la maison et hostellerie de la double croix blanche en cette ville de St Omer et Martine BOUVIGNY sa femme.

Rente pour subvenir aux frais de la rançon qu’icelui DUVEILLER a été contraint fournir aux « enemys francois » pour obtenir l’élargissement de sa personne naguère détenu prisonnier de guerre au château et forteresse d’Hennuin.

Moyennant la somme de 800 florins reçus de sire Inglebert VANDENBOSCHE échevin juré au conseil de ladite ville y demt et damoiselle Marie DHAFFRINGUES sa femme…

Création de rente de 48 florins payable au 08/11 de chaque année…

Avec eux Me Pierre François LHOIR sous diacre et Charles Cornilles LHOIR son frère marchand demt e cette ville enfants de ladite BOUVIGNY, cautions…

Poster un commentaire

Classé dans Actes intéressants

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s