le moulin d’embas au Hautpont en 1748


Le  moulin appartenait aux LEFEBVRE au début des années 1700 : rente pour acheter un quart de moulin aux quatre moulins en 1714.

.

Gros de St Omer, convention 8 du 22/07/1748 (4E5/985)

Jean André VANHEMELSDAELE maitre meunier demt au Hautpont faubourg de cette ville d’une part.

Jacques BESEGHER meunier demt à Volckerinckhove châtellenie de Cassel au nom d’Alexandre FOURNIER son beau fils demt avec lui en qualité d’ouvrier meunier d’autre part.

Le premier comparant a pris en arrière bail de Pierre François LEMOINE un moulin à vent à usage de moudre blé et autres grains nommé le moulin dembas au delà du pont à chaisne avec la maison jardin grange étable en dépendant situé au lieu nommé les quatre moulins, et que ledit LEMOINE a pris en loyer de Marie Jeanne DEREEPER veuve de Jacques SEMINEE au rendage de 225 livres, arrière bail passé le 31/03 dernier, et à compter du 01/08 prochain, il restera deux ans à parfaire du susdit arrière bail.

Le second comparant s’est par ces présentes engagé que ledit FOURNIER mari de Marie Jeanne BESEGHER sa fille, travaillera de son métier de meunier et que ledit FOURNIER et sa femme iront demeurer avec ledit VANHEMELSDAELE et sa femme audit 01/08 prochain, pour ensemble et en commun travailler audit métier de meunier pendant lesdites deux années, et pour ensemble et par moitié profiter du produit de leurs peines et travaux dans ledit moulin.

Moyennant quoi ledit BESEGHER second comparant promet comme caution que ledit FOURNIER et sa femme satisferont par moitié avec ledit VANHEMELSDAELE et sa femme, tant pour le paiement des rendages que pour l’entretien de toutes les conditions portées au susdit arrière bail….

Et comme ledit VANHEMELSDAELE a payé 120 livres une fois pour vin et que pour achat de la charrette et du cheval dudit Pierre François LEMOINE, il a encore payé 150 livres, ledit second comparant promet lui payer et fournir au 01/08 prochain 135 livres, moyennant quoi lesdits FOURNIER et sa femme auront droit de moitié tant du cheval que de la charrette.

Ayant encore été dit qu’à l’égard de l’habitation de ladite maison, ledit VANHEMELSDAELE et sa femme occuperont la place basse du coté du moulin  et lesdits FOURNIER et sa femme celle du coté de la rue, et tout le reste restera commun.

.

Et un autre bail dès 1749 :

.

Gros de St Omer, bail 468 du 03/04/1749 (4E5/996)

Jean Baptiste DELISTES/DELIS Me meunier demt au Hautpont faubourg de cette ville et Jeanne Joseph VIDOR sa femme, prennent à bail de Marie Jeanne DERIEPER veuve de Jacques CHEMINE demt à Dunkerque, icelle paravant veuve de Jean François LEFEBVRE, mère et tutrice de l’enfant qu’elle a retenu d’icelui, le moulin à usage de moudre blé et autres grains nommé le moulin dembas, au-delà du pont à Canne, avec la maison jardon grange étables en dépendant, situé audit Hautpont au lieu nommé les quatre moulins, comme en a joui Pierre François LEMOISNE et paravant lui lesdits preneurs…

Bail pour trois six ou neuf ans dont l’entrée en jouissance est commencée dès le premier du présent mois d’avril de cet an 1749, moyennant 30 livres de gros Flandre  faisant au courant 225 livres…

… à charge de par lesdits preneurs entretenir ledit moulin de verges, entrebuts, lattes, cotterets, l’arbre tournant avec son rouet, chevilles, fuseaux, pointes, noyaux, grand fer, haches, poires, meules, marbre, frein, ferrailles, étriers de fer, chevilles de fer, les câbles, cordes et cordelettes, quindal, etoiles, platines de fer, au bout de l’arbre le broutiau de cuivre…

Et comme il a été fait prisée de tous les effets ci devant spécifiés et autres à l’usage dudit moulin ci devant par Pierre COULON et Pierre GIROT, maitres charpentiers en cette ville quand ledit LEMOINE est entré en jouissance dudit moulin, on se conformera à ladite prisée pour reconnaitre le moins ou mieux vaille à la sortie des preneurs, pourquoi à ladite sortie sera fait nouvelle prisée à frais communs…

De plus ladite bailleresse reconnait avoir reçu desdits preneurs la somme de 60 livres  à compte de rendages anciens que doivent lesdits preneurs pour avoir occupé ledit moulin avant ledit LEMOISNE.

.

… Et encore un en 1750!

.

Gros de St Omer, bail 2 du 09/11/1750 (4E5/1009)

Jean Robert COSSART maitre meunier demt au Hautpont faubourg de cette ville et Marie Madeleine GILLION sa femme prennent à bail de Marie Joseph LEFEBVRE jeune fille majeure usant de ses droits demt à Dunkerque le moulin à vent à usage de moudre blé et autres grains nommé le moulin d’embas, au-delà du pont à canne, avec la maison jardin grange étables en dépendant situé audit Hautpont au lieu nommé les quatre moulins, comme en a joui Jean Baptiste DELISTES…

Bail moyennant 150 livres…

.

Et dans la foulée ils l’achètent :

.

Gros de St Omer, vente 18 du 12/11/1750 (4E5/1012)

Marie Joseph LEFEBVRE (signe Mary Joseph LEFEVER) fille majeure jouissant de ses droits demt à Dunkerque.

Vente moyennant douze messes au soulagement des âmes des fideles trépassés, cent livres de deniers à dieu, trente livres au vin du marché, six livres pour affiches et appositions d’icelles, douze livres pour frais  d’expositions des présentes, le tout fourni comptant, et pour prix principal de la vente ci après la somme de 3525 livres, reçu comptant de Jacques LEMOISNE meunier demt au Gondardaine.

Vente d’un moulin à vent à usage de moudre blé et autres grains, nommé le moulin d’embas au-delà du pont à canne avec la maison chambres granges et étables jardin et une mesure ou environ de terres tenant auxdits bâtiments et sur laquelle le moulin est bâti, listant la totalité du levant au chemin, du couchant à la pâture commune, aboutant nort au chemin nouvellement fait pour le passage des bestiaux, et vers midi  à Guillaume VANDEN… et procédant à la venderesse de la succession de Jean François LEFEBVRE son père.

Vente en outre à charge du bail qu’en a Jean Robert COSSART et Marie Madeleine GILLON sa femme.

12/11/1750 : ledit Jacques LEMOINNE  meunier demt au Gondardaine, déclare Jean Robert COSSART Me meunier demt au Hautpont et Marie Madeleine GILLION sa femme ses commands de l’acquisition du moulin, maison, chambre et terres reprises au contrat ci dessus… Ayant en outre déclaré  que les sommes reprises audit contrat lui ont été remises et payées par lesdits COSSART et sa femme.

 

1 commentaire

Classé dans moulins et meuniers

Une réponse à “le moulin d’embas au Hautpont en 1748

  1. Pingback: le moulin d’embas au Hautpont en 1748 | G...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s