CM DUPUYS X MARTIN en 1695 à Ardres


Contrat de mariage du 09/07/1695 (AD Dainville, 4E16/33, Aubert, notaire à Ardres).

Jean DUPUYS (croix) jeune homme à marier demt au Val fils et héritier en partie de défunt François DUPUIS son père vivant laboureur demt à Yusnes paroisse d’Audrehem et Jeanne MAMMEZ sa mère, assisté et accompagné de sa dite mère, de Gabriel DUPUYS manouvrier demt audit lieu du Val paroisse de Clerques son frère d’une part.

Gabrielle MARTIN, aussi jeune fille à marier demt à Landrethun héritière en partie de feu Pierre MARTIN vivant laboureur demt à Rodelinghem et de Catherine DUVAL sa mère, assisté et accompagné de sa dite mère, de Pierre MARTIN son frère, Charles DUVAL laboureur audit lieu son oncle maternel et parrain, de Louise HARLEY sa femme, de Marie DACQUIN veuve de feu Jacques DUVAL sa belle tante, de Pierre DACQUIN laboureur tous demt audit Landrethun son bel oncle à cause de Marie DUVAL sa femme.

De la part dudit Jean DUPUYS, sa mère déclare qu’il a, tant de la formorture de son père que par donation qu’elle lui fait en avancement d’hoirie de sa succession future, la sommer de 180 livres tournois.

Plus lui donne par la même forme une vache qui lui sera livrée sitôt le mariage consommé ou le lendemain de leurs noces, la dépouille de la moitié de cinq quarterons de terres ensemencées de blé qui se fera au mois d’août prochain.

Et de la part de ladite MARTIN, a été pareillement dit et déclaré par ladite Catherine DUVAL sa mère, quelle lui donne aussi en avancement d’hoirie la dépouille d’une demi mesure de blé à faire à la récolte prochaine.

Plus une vache et une génisse de deux ans, promettant en outre icelle DUVAL vêtir et emménager sa dite fille suivant sa condition, ainsi qu’elle en voudra avoir honneur.

Plus a été déclaré par ledit Charles DUVAL donner à ladite future mariante sa nièce pour la bonne amitié qu’il lui porte un buffet.

Plus lui fit pareillement don ledit DUVAL de l’habit qu’il lui achète.

Item a été déclaré par ledit Pierre DACQUIN qu’il fait aussi don à ladite future mariante sa belle nièce de trois pièces de « cuvelerie » à son choix, et telles qu’elle les souhaitera avoir.

Item a été déclaré par ladite Marie DACQUIN qu’elle fait don à ladite MARTIN aussi sa belle nièce d’un pot au feu avec un quartier de blé, le tout pour le bon amour qu’ils lui portent, et livrables le lendemain de leurs noces.

…Les donations desdites mères sujettes à rapport en cas que les futurs mariants veulent appréhender leurs successions.

 

Poster un commentaire

Classé dans contrats de mariage, généalogie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s