Compte d’héritage en 1734 à St Omer

Convention 26 du 22/05/1734 (Gros de St Omer, 4E5/851)

Simon BERNARD maresquier demt en Lizel lez cette ville.

Après le décès de Gilbert HOUTEER et de Catherine VANDEMBOSSCHE vivants maresquiers demt en la Freiche poissonnerie lez cette ville, père et mère grands de Siméon, Martin, Antoine et Marie Thérèse BERNARD, ses enfants qu’il a eu de son premier mariage avec Catherine HOUTEER leur mère, il revenait à ses dits quatre enfants, et qu’il a eu es mains provenant des chefs et successions de leurs dits père et mère grands, la somme de 625 livres.

Et comme lesdits Antoine et Marie Thérèse HOUTEER sont décédés en bas âge et qu’il revenait à chacun d’eux 156 livres 5 sols pour leur quart dans ladite somme de 625 livres, il convient les partager entre ledit Simon et Martin BERNARD frères germains, Pierre, Hubert et Marie Anne Catherine BERNARD frères et sœur consanguins et enfants dudit comparant eus de son second mariage avec encore vivante Catherine COLIN.

Suivant ce, il compète et appartient :

– auxdits Simon et Martin BERNARD frères germains, tant des chefs et successions desdits Gilbert HOUTEER et Catherine VANDEMBOSSCHE, leurs père et mère grands, que des chefs et successions desdits Antoine et Marie Thérèse BERNARD leurs frère et sœur aussi germain, à chacun 265 livres 12 sols 6 deniers ;

– audit Pierre BERNARD comme frère consanguin et héritier desdits Antoine et Marie Thérèse BERNARD 46 livres 17 sols 6 deniers.

– et auxdits Hubert et Marie Anne Catherine BERNARD à chacun 23 livres 8 sols 9 deniers, comme aussi frère et sœur consanguin et héritiers seulement de ladite Marie Thérèse BERNARD, attendu qu’au temps du décès dudit Antoine BERNARD, ils n’étaient pas encore nés ni conçus.

Et lesquelles sommes, en se conformant à la répartition ci-dessus, ledit comparant promet et s’oblige payer et fournier à ses dits enfants à concurrence de chacun leurs part telle que dessus, lorsqu’ils seront en âge de majorité et à leur volonté…

… Sauf que pour les 265 livres 12 sols 6 deniers revenant à la part dudit Siméon BERNARD, ledit comparant a déclaré les lui avoir et payé au temsp de son mariage avec Catherine BARBOUILLE…

… Et à l’égard de la part dudit Martin BERNARD son fils germain de pareille somme de 265 livres 12 sols 6 deniers, icelui pour ce, ici aussi présent et comparant, déclare en faire don et remise à son père au cas qu’il « viendroit » à mourir avant lui et cela à vu d’indemniser et récompenser son dit père des dépenses et soins qu’il donne et fait à son égard attendu son incommodité.

.

.

.

CM BERNARD X BARBOUILLE en 1726:

Gros de St Omer, contrat de mariage 76 du 20/07/1726 (4E5/778)

Siméon BERNARD fils à marier d’encore vivant Siméon maresquier demt au faubourg de Lizel de  cette ville et de défunte Catherine HOUTIER assisté de son dit père, d’Eustache GILLIERS maresquier en la Freiche Poissonnerie son bel oncle et tuteur à cause de défunte Marie Jacqueline HOUTIER sa tante du chef maternel d’une part.

Catherine BARBOUILLE fille à marier des défunts Jean et de Martine COLLIN vivant aussi maresquier audit Lizel assistée d’Hubert BARBOUILLE, de Pierre et Jacques BARBOUILLE ses frères germains maresquiers demt audit faubourg de Lizel d’autre part.

Le futur mariant déclare lui appartenir les biens meubles et immeubles qu’il a et peut avoir lieu de prétendre après le trépas de ladite feu Catherine HOUTIER et autres à lui échus et dévolus jusqu’à ce jour, et lesquels immeubles suivront le coté et ligne d’icelui.

À l’égard de ladite Catherine BARBOUILLE, future mariante, ledit futur mariant la prend avec ses droits  mobiliaires et immobiliaires procédant aussi de ses père et mère et autres à elle succédé jusqu’à ce jour, lesquels immeubles suivront pareillement le coté et ligne…

 

Poster un commentaire

Classé dans Actes intéressants, contrats de mariage

Les commentaires sont fermés.