Prise de possession de la cure d’Hesdin l’abbé en 1703

Acte 139 du 252/1/1703 : « requition » de conférer la cure d’Hesdin l’Abbé (4E47/95, DE LATTAIGNANT, notaire à Boulogne)

Le 22/10/81703 trois heures après midi, à la requête de Me Victor Joseph ODENT prêtre habitué en l’église paroissiale de St Nicolas en la basse ville de Boulogne, demt en ladite basse ville… maître es arts en l’université de Paris et gradué nommé sur l’abbaye prieur religieux et couvent de Samer ordre de St Benoît…

… Je Jacques DELATTAIGNANT notaire royal et apostolique aux sièges des sénéchaussée et évêché de Boulogne, demt en la haute ville dudit lieu paroisse St Joseph, accompagné des témoins ci après nommés, me suis exprès transporté en ladite abbaye au domicile desdits sieurs prieur religieux et couvent…

… En continuant les « requitions » verbales faites par ledit sieur ODENT audit sieur prieur religieux et couvent de lui conférer la cure d’Hesdin l’Abbé, vacante par le décès de Me Jacques DE CRENDALLE curé d’icelle arrivé le 16 du présent mois d’octobre, j’ai sommé et requis ledit sieur prieur religieux et couvent tant conjointement que séparément de conférer donner et accorder ladite cure audit Sr ODENT, avec protestation en cas de refus de leur faire supporter toutes pertes dépens dommages et intérêts …

… Le révérend père dépositaire de l’abbaye m’a fait réponse qu’il n’est pas informé du sujet des présentes, ce que j’ai pris pour refus, et lui au déclaré que ledit Sr ODENT se pourvoira où et ainsi qu’il appartiendra…

… Dont ce que dessus il m’a requis ce jour acte pour lui servir en temps et lieu ce que de raison…

Le tout fait en présence de Michel SALOPPE garçon cordonnier demt chez Robert TRUPIN Me cordonnier audit Samer et de Jean CAUE garçon boucher demt audit Samer chez Jeanne DENQUIN veuve du nommé ROUSSEL, témoins appelés au défaut d’un second notaire….

… Fait en ladite abbaye les an et jour susdit, ledit révérend père dépositaire n’ayant voulu signé, de ce par moi interpellé…

.

Acte 140 du 23/10/1703 : « requition » de visa (4E47/95, DE LATTAIGNANT, notaire à Boulogne)

Le 23/10/1703, à moi, Jacques DELATTAIGNANT notaire royal et apostolique aux sièges des sénéchaussée et évêché de Boulogne sur mer, demt en la haute ville dudit lieu…

… S’est présenté Me Victor Joseph ODENT, prêtre habitué en l’église paroissiale de St Nicolas basse ville dudit Boulogne, y demt, maître es arts en l’université de Paris et gradué nommé sur l’abbaye prieur religieux et couvent de Samer, avec lequel je me suis transporté le jour d’hier vingt deux du présent mois en l’abbaye, à l’effet de requérir desdits sieurs prieur religieux et couvent la cure d’Hesdin l’Abbé, vacante par le décès de Me Jacques DE CRENDALLE curé dudit lieu arrivé le seize du présent mois d’octobre affecté au gradués…

… Où m’étant rendu avec ledit Sr ODENT accompagné des nommés FLAMEN sergent et COMPIEGNE boucher demt audit lieu, témoins pris au défaut d’un second notaire, après avoir sonné la cloche du cloître dudit couvent, et demandé à parler au supérieur d’icelui, son valet est venu dire qu’il « l’alloit avertir » et faire venir.

Et l’un ni l’autre n’ayant paru pour donner réponse, las d’attendre avec lesdits témoins, ledit FLAMAN me dit qu’il savait sa chambre et « l’alloit faire paraitre ».

À cet effet, il monta dans le corridor dudit couvent sans revenir agissant de concert avec lui, ce qui m’obligea après avoir attendu longtemps de sonner pour la seconde fois ladite cloche.

Alors un des religieux soi disant dépositaire est venu et m’a mandé ce que je voulais, auquel j’ai répondu qu’en qualité de notaire apostolique, j’étais venu pour le requérir et lesdits religieux de conférer audit Sr ODENT ladite cure sur laquelle il était gradué en vertu de ses lettres de (nomination ?).

À quoi il m’a réparti n’être informé du sujet de cette « requition », et que je pouvais la lui bailler, et après avoir reçu sa réponse et achevé de l’écrire sur un banc dans l’allée dudit cloître marque de son indignation et aversion, n’ayant pas eu l’honnêteté de nous faire entrer dans une chambre, et lorsque je crus faire signer ladite « requition » auxdits témoins, ils s’étaient retirés, de peur de s’obliger lesdits sieurs prieur religieux et couvent sous la crainte desquels vivent la plus part des habitants dudit Samer, dans la pensée de me réduire à n’en trouver d’autres et de ne pouvoir faire ladite « requition », ce faisant d’empêcher par leur silence affecté que dit Sr ODENT ne fut pourvu de ladite cure, ce qui m’a obligé d’aller querir d’autres témoins avec lesquels j’ai fait ladite « requition »…

… et pris pour refus tant la réponse du prétendu dépositaire que toutes ses manières peu obligeantes dont il s’est servi.

Et comme sur ce refus ledit sieur ODENT ne peut prendre possession d’icelle cure sans le visa de monseigneur l’illustrissime et révérendissime évêque dudit Boulogne à sa « requition » accompagné des témoins ci après nommés, je me suis exprès transporté et l’hôtel épiscopal de mon dit seigneur l’évêque, où étant et parlant à sa grandeur, je l’ai très humblement supplié et requis de vouloir accorder audit Sr ODENT les provisions de ladite cure, pour en vertu d’icelles en prendre possession réelle corporelle et actuelle, et des fruits et revenus y attribués en dépendant…

… Lequel a fait réponse qu’il allait faire interroger ledit Sr ODENT requérant pour être assuré de sa capacité, et ensuite lui être pourvu sur sa réquisition ainsi qu’il appartiendra…

Dont ce que dessus ledit Sr ODENT m’a requis acte à lui octroyé pour lui servir en temps et lieu ce que de raison…

Le tout fait en la présence de Louis et Jean Jacques SAUTTY compagnons cordonniers demt audit Boulogne, témoins par moi appelés au défaut d’un autre notaire… en l’hôtel épiscopal dudit Boulogne ledit 23/10/1703 avant midi.

.

Acte (sans N°, 140 bis ?) du 26/10/1703, prise de possession de la cure d’Hesdin l’Abbé (4E47/95, DE LATTAIGNANT, notaire à Boulogne)

Me Victor Joseph ODENT, prêtre habitué en l’église paroissiale de St Nicolas basse ville de Boulogne y demt, maître es arts en l’université de Paris et gradué nommé sur l’abbaye prieur religieux et couvent de Samer, sur le refus à lui fait par les sieurs prieur religieux et couvent le 22 du présent mois d’octobre de lui conférer la cure d’Hesdin l’abbé, vacante par le décès de Me Jacques DE CRENDALLE….

… Et en vertu de la « requition » par lui faite le 23 du présent mois à monseigneur l’illustrissime et révérendissime évêque de Boulogne de lui accorder son visa et des provisions à lui a octroyé d’icelle cure le 24 du présent mois…

… s’est ledit Sr ODENT avec nous notaire et témoins, transporté dans l’église dudit Hesdin l’Abbé, où étant, après s’être mis à genoux, adiré le très saint sacrement de l’autel, baisé e maître autel, pris de l’eau bénite, en donné aux assistants, touché le missel, la porte et le « batistaire » de ladite église, monté dans la chaire de vérité, a pris possession réelle actuelle et corporelle de ladite cure, fruits revenus et émoluments y attribués et dépendant, et observé à cet effet la son de la cloche et autres cérémonies en tel cas requis et accoutumé…

…à laquelle prise de possession par nous notaire publiée à haute et intelligible voix, personne ne s’étant opposé….

Le tout fait avec et à l’assistance de Me Bernard MAGNIER prêtre curé de Dannes et de Camiers son annexe, et doyen de Samer, en présence de Denis BOULY et de Jean MUSELET laboureurs et d’Antoine HAIGNERE clerc demt audit Hesdin l’Abbé, témoins appelés au défaut d’un second notaire…

 

Poster un commentaire

Classé dans religion

Les commentaires sont fermés.