CM DAUSQUE X BERNARD en 1787 à St Omer

Gros de St Omer, contrat de mariage 83 du 24/01/1787

Charles André DAUSQUE jeune homme majeur de droit fils de Folquin et de feue Jeanne Pétronille BOUVART, assisté de son dit père, tous deux charrons demt au village de Lumbres d’une part.

Marie Jeanne BERNARD fille majeure de droit de feu Antoine Joseph et d’encore vivante Marie Jeanne Joseph CADART, assistée de sa dite mère, d’Augustin Joseph, Jacques François et d’Antoine Félix BERNARD ses frères germains, ainsi que de Jacques Eustache CADART son oncle maternel et parrain, demt tous au village d’Elnes les Wavrans d’autre part.

Ledit DAUSQUE père promet et s’oblige de payer à son dit fils, aussitôt la célébration de son mariage, une somme de 800 livres de France, et finalement s’engage de lui livrer au mois d’août prochain l’avestie en blé d’une demi mesure située à la Fosse Marguerite, aboutant de midi au crocq et de mer à Alexandre RICHARD à cause de sa femme, estimé 25 livres, et à récolter par son dit fils.

Le tout accepté par son dit fils en avancement et sur les droits et parts qui peuvent lui compéter et appartenir dans la succession mobiliaire et immobiliaire de sa feue mère, et le surplus s’il s’en trouve en avancement de celle future se son dit père.

Ladite CADART promet et s’engage de fournir au mois d’out prochain à ladite BERNARD sa fille, une mesure d’avestie de blé à récolter par cette dernière :

1 : sur une demi-mesure au terroir d’Elnes au lieudit le chemin de Roussie, y aboutant vers midi.

2 : sur une autre demi-mesure au grand champ terroir susdit, listant d’amont à mademoiselle LESTIEVETZ et de midi au chemin de la Verdevoie.

3 : Icelle CADART donne encore à sa dite fille et à récolter comme dit est, une mesure de mars au cavin Gilliocq.

Lesquelles parties d’avesties sont estimées le tout ensemble à la somme de 75 livres de France.

4 : Donne ladite CADART à la future épouse sa fille, un lit garni et une génisse pleine, estimés ensemble 80 livres.

5 : Ladite CADART donne à ladite BERNARD sa fille la propriété des immeubles suivant :

  • Premièrement la demi-mesure au terroir d’Elnes au lieudit le chemin de Roussie, y aboutant vers mer, vers soleil au crocq, listant d’amont à monsieur DEFRANCE et d’aval à Jacques CADART.
  • Deuxièmement une demi-mesure au grand champ terroir susdit, listant d’amont à mademoiselle LESTIEVETZ épouse du Sr COCUD avocat, d’val à Philippe GHYS et de midi au chemin de la Verdevoye.
  • Troisièmement une mesure au cavin Gilliocq terroir d’Elnes, listant vers soleil à Antoine DOUCHET, de mer à Jacques WARINGHEM, de bout de levant à Jean COIGNON et de couchant à Hubert CAROULLE.
  • Quatrièmement une mesure de pareille terre à labour situé à la Corette terroir d’Elnes, listant d’aval à Nicolas CADART, d’amont à Jacques WARINGHEM, de bout de midi au comte de Béthune et vers mer à un crocq.
  • Cinquièmement une demi mesure de terre à labour située à la Rompé même terroir, listant vers soleil à Antoine BERNARD, de mer à un crocq, de bout d’amont à Pierre BRUNET et d’aval à plusieurs tournières.
  • Sixièmement un demi-quartier de pré flotis situé es prés d’Elnes, listant vers mer à Marie Catherine GALIBAN, vers soleil à Alexandre LEGRAND, aboutant d’amont à François COIGNON, et d’aval aux paties.
  • Septièmement et finalement un quartier de manoir non amazé ainsi qu’il se trouve planté et hayé situé au terroir d’Elnes à prendre en une demi mesure, listant ledit quartier vers mer à Jean Jacques DUSAUTOIR, de midi à la contre partie, de bout de levant à Antoine LEGRAND à cause de sa femme, et de couchant à la rue qui conduit à Wavrans.

Tous lesdits immeubles susdonnés sont tenus en coterie de la seigneurie d’Elnes, et procèdent des propres paternels de la donataire.

Poster un commentaire

Classé dans contrats de mariage